Le blog de l'Association Nainwak

jeudi 21 décembre 2006

Un troisième coup-dur de suite pour l'association Nainwak

L'association Nainwak subit un troisième coup-dur pour ses finances, à quelques mois d'intervalle.
  1. Nous vous en parlions il y a plusieurs mois, le coût de l'hébergement a augmenté de 30%. Nous n'avons pas trouvé de solution alternative qui nous convienne (sur Paris, 5U d'espace, etc.).

  2. Le mois dernier, notre régie publicitaire principale (en terme de revenus), Google AdSense, nous a fermé ses portes. Après multiples vérifications, nous nous sommes assurés que nous ne "trichions" pas et avons demandé plus d'explications.
    "Après avoir pris connaissance de votre réponse, nous avons réexaminé soigneusement les données de votre compte. Nous confirmons que des clics non valides ont bien été générés [...] toute réclamation ultérieure ou en double concernant ce problème sera ignorée et [...] aucune information supplémentaire ne sera fournie."
    Ce sont eux qui font appel à nos services, ils sont tout à fait en droit de les refuser. En 2006, ils représentaient deux tiers de nos revenus publicitaires ; soit un tiers du total de nos revenus.

  3. Aujourd'hui, notre seconde régie publicitaire, Cibleclick, a oublié de renouveler son nom de domaine. Jugez-en par vous-même : http://www.cibleclick.com/. Le résultat est que, jusqu'à ce qu'ils règlent leur problème de cyber-squatting, leurs publicités ne fonctionnent plus. En 2006, Cibleclick représente 1/8 des revenus publicitaires.
Il faut rajouter à ça notre choix stratégique (et nécessaire) d'utiliser un prestataire pour gérer nos produits dérivés. Qui dit "prestataire" dit "marge plus faible". Les bénéfices futurs venant des produits dérivés seront donc moins chouettes qu'en 2006.
Ne vous alarmez pas, nous avons les reins assez solides pour passer l'année 2007, mais nous passons sérieusement dans le rouge (perte prévisionnelle de 1800 euros sur l'année 2007). Il va falloir que l'association se serre la ceinture. Par exemple, la participation de l'association au Salon du jeu 2007 est fortement compromise.

jeudi 2 novembre 2006

Augmentation du prix de l'hébergement

Nous sommes hébergés chez Oxyd. Un de leur sous-traitant est Redbus. Redbus a sérieusement augmenté ses tarifs au 1er septembre 2006. Cette augmentation est reportée sur notre coût d'hébergement.

Avant : 194€/mois
Depuis septembre 2006 : 257€/mois

mardi 11 juillet 2006

La Cnil simplifie la déclaration de site Internet

SQLLa Commission nationale informatique et libertés (Cnil) simplifie la déclaration des sites internet, voici le résumé de ce qui va changer :

"Un site de services ou de commerce électronique collectant des données sur ses clients ou prospects se contentera dorénavant d'une déclaration simplifiée auprès de la Cnil. [...] En revanche, une société ne faisant aucun commerce en ligne mais ayant simplement conçu un site vitrine dans un but d'information se verra dispensée de déclaration. Et ce, même si elle collecte des données personnelles pour gérer des abonnements à des newsletters par exemple."

Auparavant, tous les sites internet recueillant des informations personnelles devaient être déclarés.

L'information complète sur Yahoo! Actualités

lundi 3 avril 2006

Des chiffres

Quelques petits chiffres, compilés pour des besoins internes, sur l'ensemble des sites hébergés par l'association :

  • Nombre de visites : >800 000/mois
  • Nombre de pages avec pub vues : >7 000 000/mois
  • Nombre total de pages affichées : >40 000 000/mois
  • Bande-passante : >500 Go/mois
  • Requêtes MySQL : 200 req/s en moyenne soit 520 millions de requêtes/mois ! (pic enregistré à 5200 req/s !)

C'est-y pas beau tout ça ? :D

mardi 28 mars 2006

L'offre d'hébergement

Thune L'association est hébergée par Oxyd. L'abonnement s'élève à 165 € HT par mois (+ 99€ de frais d'installation) pour un espace 5 unités et 5 Mbits de bande passante. Il faut rajouter à ça l'amortissement du nouveau matériel acheté courant juillet 2005 qui a coûté la bagatelle de 2800 €. L'administration des serveurs est assurée par Yom (Guillaume Blairon) et Tereutes (François Masson qui est responsable technique) de façon bénévole. Des outils sont d'ailleurs faits maison pour rendre la vie plus agéable aux administrateurs de jeux.